Get Adobe Flash player
CIPCRE-Bénin : 1993 – 2021 : 28 ans d’engagement pour un Bénin plus humain, sain et vert.

Articles

Initié par Afrique Espace Ong, le camp chantier nature et culture 2007, co-organisé par l’Ong CIPCRE-Bénin (Cercle International pour la Promotion de la Création) ; et le Point Focal Ouémé/Plateau du PNE-Bénin (Partenariat National de l’Eau du Bénin), les activités se sont déroulées le mardi 11 et mercredi 12 décembre 2007 à la Maison des Jeunes des Aguégués. 50 personnes ont participé à ce camp.

Les travaux du camp avaient pout thème : « l’eau, patrimoine naturel et culturel au service du développement. La rencontre a réuni des représentants des usagers d’eau (pêcheurs, agriculteurs, éleveurs, maraichers, vendeuses d’eau de boisson, etc.) ; des représentants de communautés spécifiques : communautés musulmanes, communautés scolaires ; des élus locaux ; des responsables d’ONG ; des responsables de centres socio-sanitaires (centres de santé, centre de promotion sociale, etc.). Au cours de la session, outre les cérémonies d’ouverture et de clôture, les campeurs ont mené des exposés-débats ; mis en place des dispositifs d’abreuvage et de lavage des mains à l’eau et au savon ; élaboré un mécanisme de suivi des acquis du camp chantier.

Trois exposés débats ont été animés et ont permis aux participants d’échanger sur les ressources naturelles dont regorgent les Aguégués et les pratiques qui hypothèquent la survie des dites ressources et par conséquent hypothèquent le développement de la localité ; les différents usages d’eau dans la Commune des Aguégués, les problématiques majeures qui pèsent sur les ressources en eau et les approches de solutions pour une Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) ; les règles d’hygiène requises pour garantir une bonne qualité de l’eau de boisson depuis le prélèvement jusqu’à la consommation.

La mise en place des dispositifs d’abreuvage et de lavage des mains à l’eau et au savon a été pensée. Le dispositif est composé d’un seau en plastique, muni d’un robinet, posé sur un socle en bois. Au sceau, sont ajoutés des gobelets à boire, des cuvettes en plastique pour laver les mains. Quatre sites ont accueilli les dispositifs : l’Ecole primaire publique de Houédomè 1 ; le Dispensaire central des Aguégués ; la Mosquée centrale d’Aguégué Houédomè ; et le CEG des Aguégués.

  Pour pérenniser les acquis du camp chantier, un comité de suivi a été mis en place. Il est composé de neuf membres : Mathieu SENOU (Arrondissement de Zoungamé) ; Prosper GNONLONFOUN (Arrondissement de Zoungamé) ; Marcellin ZOSSOU (Arrondissement d’Avagbodji) ; Etienne DJANGBAN (Arrondissement d’Avagbodji) ; Maria KOUDJALE (Arrondissement Houédomé) ; Paul ADOVO (Arrondissement Houédomé) ; un représentant du CIPCRE-Bénin ; un représentant de Afrique Espace ONG ; un représentant de la mairie. Le Comité est chargé de suivre l’usage qui est fait des dispositifs en place, de même que les faiblesses dudit dispositif.

Résolutions et recommandations

Les campeurs ont pris la résolution de procéder, chacun en ce qui le concerne, à des restitutions à leurs mandants. Les campeurs ont formulé trois prinicipales recommandations : (i) multiplier les séances d’IEC relatives aux règles d’hygiène requises pour garantir une bonne qualité de l’eau de boisson depuis le prélèvement jusqu’à la consommation ; (ii) que les organisateurs envisagent doter en dispositifs d’abreuvage et de lavage des mains à l’eau et au savon les deux autres arrondissements (Avagbodji et Zoungamè) qui ont participé au Camp ; (iii) que la réalisation du dispositif soit étudiée pour être adaptée au ménage, tant en ce qui concerne la configuration que le coût de réalisation.

Perspectives

L’expérience de Camp Chantier a été jugée très pertinente par tous les acteurs impliqués et même par l’opinion publique. En effet, quelques heures après le passage des éléments de couverture médiatique à la radio et à la télévision, nous avons été contacté par une ONG (Jeunesse Ambition) pour dupliquer l’activité dans le Zou. En perspectives, il est souhaitable de formaliser les relations entre Afrique Espace, CIPCRE-Bénin et PNE-Bénin pour systématiser l’organisation annuelle du Camp Chantier Nature et Culture.

Elidja ZOSSOU

 

Ajouter un Commentaire