Get Adobe Flash player
CIPCRE-Bénin : 1993 – 2019 : 26 ans d’engagement pour un Bénin plus humain, sain et vert.

Articles

La Secrétaire Exécutive de DM Echange et mission a effectué une visite de travail au CIPCRE-Bénin du 16 au 21 janvier 2017. Retour sur cette importante visite.

Le Cercle International pour la Promotion de la Création (CIPCRE-Bénin), a planifié pour le triennat 2016-2018 le Projet d’appui à l’Adaptation aux Changements Climatiques dans l’Ouémé et la Donga, au Bénin (PAdaClim-Bénin), avec le co-financement de l’organisme allemand Pain pour le Monde-Service Protestant de Développement (PPLM) et l’association suisse DM Echange et mission. Ce projet vise à améliorer les capacités d’adaptation des communautés et ménages vulnérables aux effets néfastes des changements climatiques, l’état des ressources naturelles de leurs terroirs, leurs cadres et conditions de vie, y compris le statut de la femme. Le CIPCRE-Bénin s’étant inscrit dans une approche de Villages pilotes, le Projet en a ciblé quatre (4) que sont Kom’dè (Commune de Ouaké), Gnanhouizounmè (Commune de Bonou), Houèdo-Wo (Commune d’Adjohoun) et Késsounnou (Commune de Dangbo). Ce projet a connu déjà une année de mise en œuvre durant laquelle d’importantes activités ont été réalisées. C’est dans ce contexte que Mme Priscille GIRARDET SOKPOH, Secrétaire Exécutive de DM Echange et mission pour l’Afrique Centrale et le Bénin a effectué une visite de travail au CIPCRE-Bénin du 16 au 21 janvier 2017.  

Comme objectif, il s’est agi pour l’hôte de mieux comprendre le Projet, mais aussi la vie des villages pilotes et des communes d’intervention concernés. Trois grandes activités ont donc meublé cette visite de travail : une séance de travail au bureau, les visites de terrain et une séance bilan de la visite de travail.

Séance de travail au bureau

La séance de travail au bureau a permis à la Partenaire de participer à deux réunions internes du CIPCRE-Bénin (réunion du personnel du CIPCRE-Bénin et séance du Comité de direction) et surtout la rencontre d’échange avec toute l’équipe du Projet. Cette rencontre avec l’équipe du Projet a permis à la Partenaire de mieux repréciser les objectifs de la mission, mieux comprendre le contexte de mise en œuvre du Projet, l’organisation du travail mise en place et les résultats déjà obtenus. C’était aussi l’occasion de partager également avec le CIPCRE-Bénin le projet de réalisation d’un film documentaire dans le cadre de la Campagne d’Automne et la possibilité d’échange de personnes qu’offre DM échanges et mission aux partenaires du Sud.

Visites de terrain

Les visites de terrain ont concerné les trois (03) villages pilotes du Sud. Mme Priscille GIRARDET SOKPOH s’est rendue tour à tour à Gnanhouizounmè / Bonou, Késsounnou / Dangbo et Houèdo-Wo / Adjohoun. Dans chacun de ces VP / communes, elle a eu des rencontres d’échange avec les conseils villageois et des personnes ressources, les cultivateur(rice)s, les éleveur(euse)s, les pêcheurs / pisciculteurs, les ménages, les acteurs de la gestion de forêts communautaires, les acteurs des écoles et les usagers des sites à enjeux GIRE. Elle s’est imprégnée des réalités de ces différentes cibles dans les VP. Dans les communes, l’occasion était donnée de rencontrer les autorités communales notamment celles de Bonou et d’Adjohoun et de tenir des rencontres d’échange avec les Associations de Promotion du Genre (AP / Genre) de chacune des trois communes.

Séance bilan

La séance bilan a eu pour objectifs de faire le point des visites de terrain et de synthétiser les recommandations / questionnements à l’issue de ces visites. Outre l’équipe du Projet, la séance a connu la participation des membres de l’Assemblée des Membres du CIPCRE-Bénin et des membres béninois du Conseil d’Administration du CIPCRE. Ainsi les recommandations suivantes ont-elles été formulées :

-    Etre attentifs à toutes les préoccupations et difficultés des communautés ;

-    Etre proactifs et réactifs sur ces préoccupations et entrer dans une démarche participative de recherche de solutions ;

-    Garder à l’esprit que la première solution qui s’offre n’est pas forcément la meilleure ;

-    Mettre en place une politique de petits pas ;

-    Clarifier certaines situations au niveau de la communauté et la Mairie (situation des points d’eau, la transhumance, etc.) ;

-    Mieux réfléchir et définir l’approche de mise en œuvre au niveau des thématiques suivantes (forêts, écoles vertes, etc.) ;

-    Pousser encore plus loin la réflexion au niveau des mesures d’adaptation à l’endroit des exploitants agricoles ;

-    Adapter les actions aux besoins réels des exploitants ;

-    Mettre en place un système efficace d’approvisionnement des ménages en Aquatab pour traiter l’eau de boisson ;

-    Respecter les heures des séances avec les cibles et les accompagner dans la recherche de solutions propres à leurs difficultés ;

-    Accompagner les AP/Genre à la mobilisation des ressources financières ;

-    Veiller à éviter le double emploi dans la mesure des IOV ;

-    Accompagner les communautés à la mise en place d’une coordination des actions des diverses structures d’intervention ;

-    Mettre l’accent sur les effets et impacts des actions.

C’est également au cours de cette séance de restitution qu’ont été présentés à la Partenaire, les membres béninois du Conseil d’administration et les représentants de l’Assemblée des Membres du CIPCRE-Bénin. Un mot a été dit que leurs responsabilités et le fonctionnement de ces deux organes.

Notons que, pour élucider certains aspects administratifs du partenariat, l’hôte venue du DM et le Directeur National du CIPCRE-Bénin ont eu divers échanges, parfois en présence du Directeur Général du CIPCRE, fortuitement en séjour au Bénin dans le cadre de ses responsabilités au niveau du SECAAR.

La visite de travail Mme SOKPOH s’est achevée sur une note satisfaction réciproque.