Get Adobe Flash player
CIPCRE-Bénin : 1993 – 2019 : 26 ans d’engagement pour un Bénin plus humain, sain et vert.

Articles

Le CIPCRE-Bénin accueille Mme Elke PROELL de BENGO/BMZ

Le mercredi 02 mars 2016, le CIPCRE-Bénin a accueilli la visite de Madame Elke PROELL, responsable du Service de Consultation de BMZ. Retour sur cette importante visite.

 « Constater sur le terrain comment se déroule la mise en œuvre du projet RICAPE – Ouémé, requérir les points de vue de quelques bénéficiaires sur le projet et s’enquérir des difficultés des partenaires à la base pour une éventuelle amélioration des prestations », tels sont les objectifs de la visite rendue au CIPCRE-Bénin le mercredi 02 mars 2016 par Madame Elke PROELL, Responsable du Service de consultation (Bengo) du Ministère de la Coopération économique et du développement de la République Fédérale d’Allemagne (BMZ).

Rencontre du comité de veille du CEG Zoungbomè

 Ainsi, en milieu scolaire Mme PROELL a rencontré le comité de veille du CEG Zoungbomè dans la commune d’Akpro-Missérété, Collège où est mise en œuvre la Charte de Bonnes Pratiques pour la protection des élèves contre les abus sexuels. Ce comité est composé de toutes les parties prenantes : l’administration, les enseignants, les élèves, le personnel de service, les vendeuses et les parents d’élèves. Lors de la séance, Monsieur FATON Bérenger, professeur relais du Collège a déclaré : « RICAPE-Ouémé est une grande chance pour nous. Avant les interventions du CIPCRE-Bénin, même en tant que professeur j’ignorais les textes juridiques qui régissent ce phénomène ». Et à l’élève RAIMI Moukodim, pair éducateur de renchérir « notre participation à ce projet nous a permis de prendre conscience que nous devons bien travailler tout en comptant sur notre propre force et non sur des pratiques très peu recommandables ». Le partenariat entre le CIPCRE-Bénin et le CEG Zoungbomè a favorisé également selon Monsieur FADEYI Joseph, Directeur de l’établissement «la libération de la parole aux élèves qui n’ont plus désormais peur de dénoncer ».

 Rencontre des partenaires religieux et municipaux

 La 2ème étape de la visite a permis à Madame PROELL de rencontrer quelques leaders religieux partenaires du projet et les ombudsmans qui, au niveau des services compétents des mairies partenaires, sont chargés des actions de protection des enfants. La représentante des Ombudsmans, après avoir énuméré les différentes actions qu’ils mènent, a rassuré leur hôte de l’entière détermination des mairies à continuer la lutte contre le phénomène des abus sexuels sur les mineurs même si RICAPE-Ouémé venait à son terme.

 Quant aux leaders religieux, ils ont déclaré que le CIPCRE-Bénin est venu rattraper l’Eglise dans sa mission car le Seigneur reconnaît le droit des enfants et l’a toujours défendu. Cependant, le partenariat a permis : le renforcement de leur capacité sur d’autres aspects de la thématique, la tenue régulière des prêches sur le fléau afin de contribuer à un changement de comportement de leurs fidèles, la fin des règlements à l’amiable et la dénonciation aux autorités compétentes de tous les cas d’abus dont ils ont connaissance. Enfin, RICAPE – Ouémé a permis une plus grande entente, une unité d’actions des leaders de toutes les confessions religieuses du Bénin dans la lutte contre le phénomène des abus sexuels.

 RICAPE – Ouémé est un projet initié par CIPCRE-Bénin depuis janvier 2014 avec l’appui financier de KIRA, de la BMZ, qui couvre six (6) communes de l’Ouémé (Bonou, Adjohoun, Dangbo, Aguégués, Akpro-Missérété et Porto-Novo) et qui prendra fin en décembre 2016.