Get Adobe Flash player
CIPCRE-Bénin : 1993 – 2021 : 28 ans d’engagement pour un Bénin plus humain, sain et vert.

Articles

Le Point Focal local s’active

Dans le cadre de sa mission de suivi annuel des projets qu’il appuie au Bénin, le Service des Eglises Evangéliques en Allemagne pour le Développement (Evangelischer Entwicklungsdienst, EED) a rendu une visite de travail au CIPCRE-Bénin le mercredi 29 octobre 2008.

Composée de M. Udo BERTRAND, Responsable des projets au Département Afrique 1 et de M. Simon Mawuli AKPAKI, Directeur du Cabinet GESURI (qui fait office de Service d’appui local de EED pour l’Afrique de l’Ouest), la délégation a effectué des visites de terrain et tenu des séances de travail relatives à deux projets. Premier arrêt, le projet Promotion de la gouvernance environnementale locale au Bénin (PROGEL). La délégation s’est par la suite dirigée vers le projet Campagne contre la traite des enfants à des fins d’exploitation sexuelle au Bénin.

Séance de travail de la délégation EED avec le personnel

 
Dans le cadre du projet PROGEL, la délégation a d’abord visité le Collège d’enseignement général de Honvié dans la Commune d’Adjarra. Là, il s’est agit d’échanger sur le Plan d’aménagement de l’espace scolaire (PAMES) que ledit collège a réalisé avec le soutien de la Mairie d’Adjarra et le CIPCRE-Bénin. Ensuite, la délégation s’est rendue dans la Commune d’Avrankou où elle s’est entretenue successivement avec les jeunes militants écologiques du Club Connaître et protéger la nature (CPN les Colatiers) et un exploitant des zones humides (pisciculteur). Après la visite de terrain, des séances d’échange ont eu lieu d’une part avec les partenaires à la base de la Commune de Bonou (le représentant de la Mairie, les responsables de l’Association des tradipraticiens ayant le jardin botanique d’Atchonsa et les membres du point focal Genre) et d’autre part avec les responsables du CIPCRE-Bénin.Pour le compte du projet Campagne contre la traite des enfants à des fins d’exploitation sexuelle au Bénin, la visite de EED a participé à la restitution de l’étude que le CIPCRE a commandité sur ce phénomène.

 

Photo de famille

 

 

Plusieurs leçons sont à tirer de cette visite ; concernant le projet PROGEL, le CIPCRE-Bénin a bien fait d’avoir ouvert de nouveaux chantiers d’intervention  relatifs aux zones humides et intégrant le contexte de la décentralisation, des réalisations concrètes sont à l’actif du projet PROGEL tant au niveau des Communes, des militants écologiques que du milieu scolaire (PAMES) avec à la clé une attention spécifique au Genre. Mais il a été jugé nécessaire de réajuster les prévisions (assez ambitieuses) aux ressources disponibles actuellement. De plus, EED a encouragé le CIPCRE dans sa manière de faire qui consiste à partir du travail concret sur le terrain pour capitaliser et mettre en œuvre du plaidoyer en vue d’influencer les conditions cadre, comme c’est le cas pour PAMES.
Pour ce qui est du projet Campagne contre la TEFES, le rapport d’étude sur la traite des enfants à des fins d’exploitation sexuelle au Bénin (TEFES) est validé et est jugé d’une très bonne qualité.

Toutefois certains aspects méritent d’être approfondis ultérieurement (les réseaux des intermédiaires, le contenu spécifique de la législation, le danger que peut constituer le terme ‘’Client’’ dont la dénotation positive ne cadre pas avec un fléau comme la TEFES, etc.)

Il est urgent maintenant de passer du constat au combat.